Bonsaï


Accueil
Forum entretien bonsai

RECEVEZ MES GUIDES GRATUITEMENT

guide jardinier

Un bonsai, un entretien


l'eau pour un bonsai
La lumière pour un bonsai
Le substrat pour bonsai
Température et bonsai
Engrais et nourriture pour bonsai



Tailler un bonsai


Généralité sur la taille
La taille de structure
La taille d'entretien
Les pincements



Rempoter un bonsai


Généralité sur le rempotage
La taille des racines
Le rempotage et les soins suivants


Au fil des saisons


Un mois, un entretien

Contactez-nous
Liens
Site créé par Christophe Ghesquière, Paysagiste Thonon-les-Bains


   art-paysager

Acer palmatum

Acer palmatum ou érable du japon ou érable palmé

L'érable du japon est une essence remarquable, par les variations de couleurs suivant les saisons, son port nanifié, et son feuillage palmé caractéristique. Bien que l'érable du japon soit apprécié par bon nombre d'entre nous, les soins nécessaires à la bonne croissance de cet arbre vous laisseront du fil à retordre!
C'est une essence évoluant au Japon à l'origine. On compte plus de 600 cultivars différents actuellement. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer les plus communs: Erable du japon 'Kiyohime','Atropurpureum', 'Bloodgood', 'Dissectum Garnet', 'Orange Dream'

Cet arbre ne supporte ni les fortes chaleurs, ni les gels inférieurs à - 5 °C pour cela maintenez vos bonsaï protégé par un paillage, et un maintien hors des vents froids dominants


 Acer palatum ou erabe du japon


Entretien de l'érable du japon

La taille de structure doit être réalisée à la fin de l'hiver: mars semble une bonne periode. Si vous habitez une région aux gelées tardives, il est préférable d'effectuer cette taille plus tard dans la saison.
La taille d'entretien s'effectue trois à quatres fois par an entre mars et fin juillet. La taille est spécifique sur cette essence: il est nécessaire de laisser un bout de tige au dessus du dernier bourgeon. En effet, cet arbre ayant une cicatrisation particulière, perd une partie des tissus de la tige une fois la taille effectuée. En effectuant une taille "classique" juste au dessus du bourgeon, celui-ci se désèche progressivement. Il est donc primordiale de faire attention à ce geste de taille durant l'action. En général un chicot de deux centimètre au dessus du bourgeon est nécessaire.
On remarque fréquement l'apparition de feuilles déséchées et brulées, dans ce cas changez d'exposition, choisissez une ambiance plus fraîche ( nord-est) durant la periode estivale. Une exfoliation peut être remarquée durant cette periode, ceci n'est pas grâve, il s'agit d'une réaction naturelle provoquée par la plante afin de diminuer l'évapo-transpiration de la plante.
Cet arbre apprécie les terres légèrement acides, il est donc utile de mélanger un peu de terre de bruyère à l'akadama. Enfin, tout excès d'azote est difficilement supporté par cet arbre très sensible aux moindres excès. Préférez des feritilisation peu dosées mais plus fréquentes.


Les parasites et maladies de l'Acer palmatum

Cette essence est particulièrement sensible aux pucerons, cochenilles, et à une maladie cryptogamique dévastatrice: le verticilium. Ce dernier entraîne le déssèchement et le jaunissement des feuilles sans les faire tomber. Les tissus internes de l'arbres bruissent ainsi que les conduits principaux chargés en sève. Cette maladie entraîne la mort progressive de l'arbre.
Un traitement préventif à base de fosétil peut être utilisé. Seuls les produits systémiques seront vraiment efficaces sur ce type de maladie.

Copyright Art-paysager.com est la propriété de son auteur