Bonsaï


Accueil
Forum entretien bonsai

RECEVEZ MES GUIDES GRATUITEMENT

guide jardinier

Un bonsai, un entretien


l'eau pour un bonsai
La lumière pour un bonsai
Le substrat pour bonsai
Température et bonsai
Engrais et nourriture pour bonsai



Tailler un bonsai


Généralité sur la taille
La taille de structure
La taille d'entretien
Les pincements



Rempoter un bonsai


Généralité sur le rempotage
La taille des racines
Le rempotage et les soins suivants


Au fil des saisons


Un mois, un entretien

Contactez-nous
Liens
Site créé par Christophe Ghesquière, Paysagiste Thonon-les-Bains


   art-paysager


Acer palmatum 'Kiyohime'


Le bonsaï érable palmé'Kiyohime'

Acer palmatum 'Kiyohime' une petite forme en balai de l’érable du Japon et de l’est de la Chine et de la Corée. Très tôt en feuilles, il est pourvu de feuilles aux lobes profondément et finement découpés sur un ensemble de branches horizontales rayonnant à partir d’un tronc central.
Très apprécié en jardin japonais, création paysagère (74), il s'intègre facilement dans votre paysage miniature


Erable Kiyohime


Entretien de l'érable du japon 'Kiyohime'

Le cultivar ‘Kiyohime’ est aussi sensible que l’ensemble des érables du japon. Il s’agit de variété de sous bois préférant des sols humides et bien drainés, à l’abri des vents froids. Les tailles de structure et les ligatures s’effectuent durant l’hiver, durant le printemps et l’été, les pincements le rabattage des nouvelles pousses peut être effectué. La taille est facilement acceptée par cet arbre caduc. Pour cela celle-ci doit être effectué en dessous d’un œil, contrairement à la majorité des arbres. En effet, l’arbre va indure un dépérissement en dessous de la taille et ainsi le bourgeon inferieur pourra reprendre. Si la taille est effectuée au dessus d’un œil, celui-ci dépérira par la suite. Parmi les nombreuses variétés d’érable du japon, celui-ci se caractérise par des couleurs bien plus vives et colorées que la majorité. Contrairement à ce que l’on peu penser, les érables du japon acceptent le plein soleil à condition que le pied reste humide. Durant l’hiver la motte peut être maintenue légèrement plus sèche pour éviter les phénomènes de gels sur les racines. Idéalement un paillage ou une protection du sol est utile sur les érables. L’engrais est utile dès l’apparition des feuilles et cela de façon hebdomadaire durant un mois. Continuez à administrer de l’engrais jusqu’à la fin de l’été tout les 15 jours. Attention, l’érable japonais est sensible aux trop fortes concentrations en engrais. Il est donc utile de bien diluer les doses prescrites. Un rempotage bisannuel favorise la régénération des ressources du sol. Durant le rempotage, il est utile d’utiliser une part de terre de bruyère pour 5 parts d’akadama. Du sable peut aussi utilisé pour faciliter le drainage lorsque l’akadama n’est pas grossier.


Les parasites et maladies

Ce bonsaï est sensible à l’excès d’eau et à l'arrosage des arbres nains. Les premiers symptômes se manifestent par le dépérissement du bout de l’ensemble des feuilles puis les pertes brutales et nombreuses des feuilles. Pour éviter cela vérifiez que le sol n’est pas détrempé et que les coupelles ne sont pas remplies d’eau. Si ce n’est pas le cas videz et nettoyez les coupelles et drainez au maximum le sol. L’excès d’eau entraine aussi parfois de l’oïdium sur les feuilles. Les érables en bonsaï sont aussi sensibles aux pucerons et autre insectes suceurs de sève durant la montée de sève brut au printemps.

Copyright Art-paysager.com est la propriété de son auteur