Bonsaï


Accueil
Forum entretien bonsai

RECEVEZ MES GUIDES GRATUITEMENT

guide jardinier

Un bonsai, un entretien


l'eau pour un bonsai
La lumière pour un bonsai
Le substrat pour bonsai
Température et bonsai
Engrais et nourriture pour bonsai



Tailler un bonsai


Généralité sur la taille
La taille de structure
La taille d'entretien
Les pincements



Rempoter un bonsai


Généralité sur le rempotage
La taille des racines
Le rempotage et les soins suivants


Au fil des saisons


Un mois, un entretien

Contactez-nous
Liens
Site créé par Christophe Ghesquière, Paysagiste Thonon-les-Bains


   art-paysager

Akadama et substrat pour bonsaï

Les substrat pour bonsaï: akadama, terre naturelle, sable...

En terrain naturel, le sol a deux fonctions pour les arbres : une première fonction d’ancrage et de maintient racinaire : c’est grâce au sol et a ses agrégats que les arbres gardent leur posture droite, même dans des cas extrêmes. Ensuite le sol a une fonction nourricière : il assure l’alimentation en éléments nutritifs des plantes. C’est donc pour cette raison que les plantes viennent puiser souvent relativement loin les ressources dont elles ont besoin.





Substrat et bonsaï


Le bonsaï quand à lui ne dispose que d’une quantité minime de terre. La terre ne joue la plus aucune des fonctions qu’elle joue en pleine nature. C’est pour cette raison que l’on parle plus aisément de substrat pour bonsaï et non de terre. Ce substrat a pour rôle d’assurer la fonction d’échange entre racine et éléments nutritifs bonsai (ceux-ci seront apportés par l’engrais). Son rôle est donc primordial vis-à-vis des racines. Sa quantité étant limitée il devra permettre une bonne porosité et une bonne rétention en eau afin de satisfaire les besoins du chevelu racinaire limité des arbres en pot. Une grande attention sera portée au pH du sol et de l’eau pour répondre conformément aux besoins de la plante.



Substrat aéré: la clé du succès


Préférez donc toujours un substrat aéré et poreux pour vos bonsaï afin d’assurer un bon développement racinaire. La meilleure terre à additionner au mélange est l’akadama, c’est une terre volcanique très souvent utilisé pour les bonsaï pour ses qualités de rétention en eau. Evitez à tout pris les bonsaï d’importation car ils sont maintenu dans leur terre d’origine (argile très compacte). Cette terre ne répond pas aux besoins vitaux des plantes, surtout en termes de rétention en eau. Vos bonsaï viennent à mourir sans que vous ne compreniez. La cause de cette mort subite est bien souvent un substrat trop compact et non approprié. Dans ce cas si vous voulez sauver votre bonsaï d’importation, il faudra prévoir un rempotage avec une nouvelle terre pour vos plantes.

Les mélanges terreux

Vous trouverez dans le commerce de très bons mélanges prêts à l’emploi pour rempotage de bonsaï. Cependant il est toujours mieux d’effectuer votre propre mélange. Dans ce cas, celui-ci doit comprendre trois éléments en quantités variantes :



De la terre argileuse ou volcanique si possible type akadama permettant la rétention en eau et l’échange d’éléments nutritifs notamment le passage de l’engrais aux radicelles (pouvoir tampon).
Du sable, assure la fonction de drainage du substrat. Un diamètre de 2 à 5 mm conviendra pour une bonne aération des racines. En mélange cet élément permet d’augmenter la porosité du sol.
Le terreau, ou terre humifère ajoute une activité bactérienne au mélange et favorise l’absorption d’azote des plantes. Ces trois éléments seront généralement utilisé en proportion égales pour les feuillus à bonne croissance.



Cas spécifiques


Pour les arbres préférant les terres acides (rhododendrons, azalées, camélias, bruyères) il est important de remplacer le terreau par de la terre de bruyère et l’Akadama sera remplacé par une terre un peu plus acide appelée Kanuma.
Les conifères quand à eux aiment un sol très drainant et peu riche. 2/3 de sables et agrégats sableux seront préconisé et un peu de terre argileuse suffiront au mélange pour répondre à leur besoin. Attention, les conifères sont des arbres ne supportant pas l’humidité excessive. Vérifiez que l’aération et l’évacuation de l’eau des terrines est bien assurée.

Copyright Art-paysager.com est la propriété de son auteur