Bonsaï


Accueil
Forum entretien bonsai

RECEVEZ MES GUIDES GRATUITEMENT

guide jardinier

Un bonsai, un entretien


l'eau pour un bonsai
La lumière pour un bonsai
Le substrat pour bonsai
Température et bonsai
Engrais et nourriture pour bonsai



Tailler un bonsai


Généralité sur la taille
La taille de structure
La taille d'entretien
Les pincements



Rempoter un bonsai


Généralité sur le rempotage
La taille des racines
Le rempotage et les soins suivants


Au fil des saisons


Un mois, un entretien

Contactez-nous
Liens
Site créé par Christophe Ghesquière, Paysagiste Thonon-les-Bains


   art-paysager


Pinus sylvestris: Le pin sylvestre en bonsaï

Pinus sylvestris en bonsaï introduction

Le pin sylvestre est probablement le conifère ayant le plus de dominance dans les forêts européennes. Cette essence est présente de l'Espagne au cercle pôlaire et de l'Atlantique jusqu'en Asie. La partie la plus densément peuplée en Pinus sylvestris se situe entre Ecosse et Syberie. La présence aussi vaste de cette essence a permis une diversification morphologique et physiologiques très importante a entrainé l'apparition de cultivars bien spécifiques. Cet arbre de 40 mètres à une écorce couleur saumon orangée qui se fissure longitudinalement. Cette écorce se descouame en feuillets minces, de teinte légèrement plus sombre. Les aiguilles sont caractéristiques car, par deux, elles sont vrillées et sont de couleur vert glauque. Les cônes sont d'une taille de 3 à 8 cm brun jaunatre. On retrouve actuellement dans le commerce de nombreux cultivars différents: 'watereri' ayant un port réduit, 'aurea' aux couleurs dorées, 'Winter Gold' changeant en hiver pour devenir jaune d'or, 'Nana' qui comme son nom l'indique a un port nanifié.


Pinus sylvestris


Entretien du bonsaï pin sylvestre

A l'état naturel, le pin sylvestre a un élagage naturel, même pour les spécimens isolés. Cependant pour magnifier la beauté de cet arbre, il est important d'effectuer un certain nombre d'interventions. Sa croissance rapide est souvent la problématique majeure lorsque cet arbre est élevé en bonsaï. Il est donc important de maintenir un mélange pauvre en terre et très drainant. On favorisera la présence de sable, puzzolane, et d'argile en petite quantité. Durant l'hiver, l'arbre ne nécessite pas de protection importante car cet arbre résiste très bien aux grands gels. Cependant le pin sylvestre exige une luminosité importante. Très recherché lors de formation de forêt bonsaï, l'aspect de ce conifère en groupe est remarquable. Tel la croissance en forêt cet arbre se retrouve peu en isolé mais plutôt en groupes compacts. Au sud de L'Angleterre, les pins sylvestres sont associés aux rhododendrons car leurs aiguilles et l'ombrage léger assure une croissance idéale pour ces arbustes de terre de bruyère. Le Pin sylvestre a tendance à acidifier le sol. Cet arbre présente un chevelu racinaire peu développé. Jeune vous trouverez un pivot principal, qui, avec le temps aura tendance à s'estomper pour donner place aux racines traçantes caractéristiques des conifères. La taille des racines doit être effectuée très jeune afin d'éviter l'effet de pivot trop prononcé. Ainsi vous favoriserez dès la première année, la formation du chevelu racinaire et donc la création de racines traçantes, bien plus addaptées à la forme des poteries de bonsaï.


Les parasites et maladies

Cette essence est particulièrement sensible aux chenilles processionnaires du Pin. Il s'agit d'une larve qui, durant la periode estivale, mange les jeunes aiguilles et qui durant l'hiver tisse un nid soyeux.
La tordeuse des pousses du pin est aussi un des parasites les plus dévastateur, La larve s'insère dans les pousses et provoque l'apparition de chandelles tordues. Un bon moyen d'éviter cet aspect est d'effectuer des pincements sur les chandelles affectées par la tordeuse.
Enfin, sur quelques cas on observe le dépérissement des pousses du pin. Dans ce dernier cas l'arbre subit progressivement ou radicalement un désèchement et meurs rapidement.


Les meilleurs variétés et cultivars

Pinus syvestris var. Mongolica : le pin sylvestre de mongolie, connu pour sa résistance et sa couleur de feuillage jaune /doré
Pinus sylvestris 'Watereri': Un pin à port globuleux apprécié par ses nombreuses ramifications.
Pinus sylvestris 'Beuvronensis': il est un cultivar très intéressant pour les rocailles forêts sur roche. A l'état adulte sa croissance si réduite atteint a l'état naturel 1,50 m. Très apprécié pour ses aiguilles courtes de 1,5 cm et pour son coloris vert bleuté.

Copyright Art-paysager.com est la propriété de son auteur