Bonsaï


Accueil
Forum entretien bonsai

RECEVEZ MES GUIDES GRATUITEMENT

guide jardinier

Un bonsai, un entretien


l'eau pour un bonsai
La lumière pour un bonsai
Le substrat pour bonsai
Température et bonsai
Engrais et nourriture pour bonsai



Tailler un bonsai


Généralité sur la taille
La taille de structure
La taille d'entretien
Les pincements



Rempoter un bonsai


Généralité sur le rempotage
La taille des racines
Le rempotage et les soins suivants


Au fil des saisons


Un mois, un entretien

Contactez-nous
Liens
Site créé par Christophe Ghesquière, Paysagiste Thonon-les-Bains


   art-paysager

Bonsaï Marronier: Aesculus hippocastanum


Bonsai Marronier: Aesculus hippocastanum, le marronier d'inde

Le marronnier est un arbre à croissance rapide. Elegant, étalé et arrondi, sa silhouette massive a toujours inspiré les paysagistes (74). Sa conduite en bonsai reste limitée car la réduction des feuilles est difficile et longue et demande souvent un travail fastidieux sur la plante. Il est donc loin d'être accessible aux débutants qui finiront par de décourager face aux cinq folioles nervurées. Cet arbre pousse sous les latitudes européennes et s'addapte facilement aux changements. Cependant celui-ci aime toujours des ambiances fraîches et humides.

Aesculus hypocastanum ou maronier d'inde


Entretien du bonsaï marron d'inde

Le marronnier cicatrise très bien en créant un bourelet résineux. Cette excroissance est très peu esthétique pour un bonsai. C'est pour cette raison qu'il est préférable d'effectuer des tailles douces et favoriser les pincements des bourgeons. Les pincements s'effectuent au printemps, lorsque le bourgeons se met a grossir Il est effectué avec l'indexe et le pouce. Par une rotation le bourgeon fini par se désolidariser de la tige. Commencez par pincer les branches situées à la base. Puis, une à deux semaines plus tard, le pincement des bourgeons supérieurs sera effectué. Durant le printemps, les bourgeons et tiges secondaires se développeront.
Le marronier ne supporte pas l'air sec. Vous le placerez dans un endroit exposé mi-ombre à l'abris des courants d'air.
Au niveau du substrat, maintenez un mélange de 90% de puzzolane et 10% de terreau pour les sujets formés. Les jeunes plants nécessitent idéalement 2 parts d'akadama 1 part de terreau et 1 part de puzzolane.
Les semis peuvent être effectués très facilement car ces grains ne nécessite pas de stratification ni de scarification.
Le rempotage s'effectue tout les deux ans en début de printemps. Attention cependant les première années car le marronier dispose naturellement d'une racine pivot, racine principale. Cette racine souvent longue et rectiligne est plutôt embêtante en pot. L'idéal est de tailler dès la seconde année de croissance cette racine de façon a ce qu'elle soit facile a manipuler lors des futurs rempotages. Cette forte taille (1/3 à 1/2 de la hauteur totale de la racine) favorise la croissance des racines secondaire et radicelles, et assure un chevelu racinaire homogène.


Les parasites et maladies du bonsaï marronnier

Le marronnier peut être la victime de Cameraria ohridella, la mineuse du marronnier. Ce lépidoptère provoque un dessèchement du feuillage en cours d’été. Pour l’amateur de bonsaï, un des seuls moyens de lutte est le ramassage et la destruction systématiques des feuilles mortes. De même, cet arbre est victime ces dernières années de l'action de la mineuse des marroniers provoquant le désèchement prématuré du feuillage en été.

Copyright Art-paysager.com est la propriété de son auteur